Biography

#EN

Rebecca Digne was born in 1982 in Marseille, currently lives and works in Paris.

She graduated from the École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris with Jury honors in 2009. During two years (2010-2011) she is a resident at the Rijksakademie Van Beelden Kusten in Amsterdam then follow the residency programm of the Palais de Tokyo: Le Pavillon, in Paris (2013-2014) and Villa Medici in Rome, Italy (2018-2019)

Among her recent solo exhibitions:

« La Main heureuse » à la Halle (2020), Pont-en-Royans
« À la hauteur de la terre », Centre International d’Art et du Paysage, île de Vassivière (2018)
« Tracer le vide », Galerie Escougnou-Cetraro, Paris (2017)

Her work as been presented in several institutions and galeries as Palais de Tokyo in Paris, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (ARC), Musée d’Art Moderne André Marlaux,  Musée des Abattoirs in Toulouse, Villa Medici in Rome, Palazzo Strozzi in Florence,  Les Tanneries, Centre d’art d’Amilly, Labanque in Béthune ,  the Fondation EDF in Paris,  Fondation Memmo,  Noumas Foundation in Rome, Maison Descartes the French Institut in Amsterdam.

Her work is part of the collection:

Centre National D’art Moderne – Centre Georges Pompidou, Fonds Municipal d’Art Contemporain de la Ville de Paris (FMAC),  CNAP, Fonds Régional d’art contemporain PACA (FRAC PACA), Fondation Memmo and Seven Gravity Collection.

Rebecca Digne’s pieces are enigmatic evocations that capture the projection and the exhibition space as a « place of resistance to the time. » The image, both subject and medium, is operated as a territory where intermingle with issues related to the matter of waiting, time, identity, gesture or ritual.

In 2019, Rebecca Digne is “Coup de Coeur » for LE BAL award of young artists.  In 2016 winner of the « Talents contemporains » from the François Schneider Foundation. In 2015 she is the winner of The VISIO, Next Generation Moving Images Price in Florence.

#FR

Rebecca Digne est née en 1982 à Marseille. Elle vit et travaille à Paris.

Diplômée de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris avec les félicitations du jury puis résidente pendant deux ans à la Rijksakademie Van Beelden Kunsten à Amsterdam en 2010-2011. Elle suit ensuite le programme du Pavillon, laboratoire de création au Palais de Tokyo en 2013-2014 à Paris. Elle est pensionnaire à la Villa Médicis à Rome en 2018-2019.

Parmi ses expositions personnelles récentes:

« La Main heureuse » à la Halle (2020), Pont-en-Royans,
« À la hauteur de la terre », Centre International d’Art et du Paysage, île de Vassivière (2018)
« Tracer le vide », Galerie Escougnou-Cetraro, Paris (2017)

Son travail a été exposé dans de nombreux musées et centres d’art tels que: Palais de Tokyo à Paris, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, Musée d’Art Moderne André Marlaux,  Musée des Abattoirs à Toulouse, Villa Medicis à Rome, Palazzo Strozzi à Florence, Centre d’art d’Amilly, Labanque à Béthune ,  La Fondation EDF à Paris,  Fondation Memmo à Rome,  Fondation Nomas à Rome, Maison Descartes, Institut Français des Pays-Bas.

Les pièces de Rebecca Digne sont des évocations énigmatiques qui saisissent l’espace de projection et d’exposition comme un « lieu de résistance face au temps ». L’image, à la fois sujet et médium, est exploitée comme un territoire où s’entremêlent des enjeux liés à la question de l’attente, du temps, de l’identité, du geste ou du rituel.

Son travail fait partie de la collection:

Centre National D’art Moderne – Centre Georges Pompidou, du Fonds Municipal d’Art Contemporain de la Ville de Paris (FMAC), du CNAP, du Fonds Régional d’Art Contemporain PACA (FRAC PACA), de la Fondation Memmo et de la Seven Gravity Collection.

En 2019 elle est « Coup de coeur » du Prix LE BAL de la jeune création. En 2016 lauréate du Prix « Talents contemporains » de la Fondation François Schneider. En 2015 lauréate du Prix VISIO Next Generation Moving Images à Florence.